Scoreboard Seniors

Matchup Result
Devils vs.
Blue Lions R2
(Game Completed)
14
10
Devils vs.
Blue Lions R2
(Game Completed)
12
3
Next Game
Blue Lions R2 vs. Dragons Sun, Mar 26th 11:00 AM
Blue Lions R2 vs. Cubs Sun, Apr 2nd 11:00 AM
Blue Lions R2 vs. Devils Sun, Apr 9th 11:00 AM

Scoreboard Kids (U9 / U12 / U15)

Matchup Result
Devils U12 vs.
Blue Lions U12
(Game Completed)
18
14
Devils U12 vs.
Blue Lions U12
(Game Completed)
16
6
Blue Lions U15 vs.
Arvernes U15
-
-
Blue Lions U15 vs.
Sharks U15
-
-
Next Game
Blue Lions U9 vs. Cubs U9 Sat, Apr 1st 01:00 PM
Blue Lions U12 vs. Duffy Ducks U12 Sat, Apr 1st 02:00 PM
Blue Lions U15 vs. Wisps U15 Sat, Apr 1st 02:00 PM

Scoreboard Seniors

Matchup Result
Devils vs.
Blue Lions R2
(Game Completed)
14
10
Devils vs.
Blue Lions R2
(Game Completed)
12
3
Next Game
Blue Lions R2 vs. Dragons Sun, Mar 26th 11:00 AM
Blue Lions R2 vs. Cubs Sun, Apr 2nd 11:00 AM
Blue Lions R2 vs. Devils Sun, Apr 9th 11:00 AM

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL

Règles Officielles du Baseball (2013)

8.02

Le lanceur ne doit pas :

(a)

  1. Alors qu’il est dans le cercle de 5,48 m de diamètre autour du monticule, toucher la balle après avoir porté ses doigts à sa bouche ou à ses lèvres, ni toucher sa bouche ou ses lèvres alors qu’il est contact avec la plaque du lanceur.

Le lanceur doit clairement essuyer les doigts de sa main lanceuse afin qu’ils soient secs avant de toucher la balle ou d’être en contact avec la plaque du lanceur.

EXCEPTION : Avec l’accord des deux managers, l’arbitre peut permettre, au début d’une rencontre jouée par temps froid, que les lanceurs soufflent dans leurs mains pour les réchauffer.

PENALITE : En cas de violation de ce règlement, les arbitres doivent immédiatement retirer la balle du jeu et donner un avertissement au lanceur. Pour toute récidive, une balle sera appelée. Cependant, si le lancer est effectué et que le batteur atteint la première base sur un coup sûr, une erreur, parce qu’il est touché par la balle ou de toute autre manière, et qu’aucun autre coureur n’est éliminé avant d’avoir avancé au moins d’une base, le jeu continue sans que l’on tienne compte de la faute.

  1. Cracher sur la balle, dans l’une ou l’autre de ses mains ou sur son gant ;
  1. Frotter la balle contre son gant, sa personne ou ses vêtements ;
  1. Appliquer une substance étrangère quelconque sur la balle ;
  1. User la balle d’une façon quelconque ; ou
  1. Lancer une balle altérée comme cela est proscrit dans les règles 8.02(a)(2) à (5) ou ce que l’on appelle communément une balle « luisante », une balle « mouillée », une balle « boueuse » ou une balle « sablée ». Le lanceur, bien sûr, peut frotter la balle dans ses deux mains nues.

PENALITE : en cas de violation de la règle 8.02(a)(2) à (6) :

  1. Le lanceur doit être immédiatement expulsé du match et convoqué, par l’arbitre en chef, devant la Commission Fédérale de Discipline.
  1. Si un jeu survient après l’infraction appelée par l’arbitre, le manager de l’équipe en attaque peut aviser l’arbitre en chef qu’il accepte le jeu. Ce choix doit survenir immédiatement après la fin du jeu. Cependant, si le batteur atteint la première base sur un coup sûr, une erreur, une base sur balles, ou qu’il a été touché par un lancer, ou autrement et qu’aucun autre coureur n’ait été retiré avant d’avoir avancé d’au moins une base, le jeu doit continuer sans référence à l’infraction.
  1. Même si l’équipe en attaque choisit le jeu, l’infraction doit être reconnue et les pénalités prévues en (a) demeureront applicables.
  1. Si le manager de l’équipe en attaque choisit de ne pas accepter le jeu, l’arbitre en chef appellera automatiquement une balle et, s’il y a un ou des coureurs sur base, un balk.
  1. L’arbitre reste le seul juge pour décider d’une infraction à toute partie de cette règle.

Règle 8.02(a)(2) à 8.02(a)(6), Commentaire : Si un lanceur enfreint soit la règle 8.02(a)(2) soit la règle 8.02(a)(3) et que, selon le jugement de l’arbitre, le lanceur n’avait pas l’intention, en le faisant, d’altérer les caractéristiques de la balle lancée, alors l’arbitre peut, à sa discrétion, avertir le lanceur au lieu d’appliquer les pénalités prévues en cas de violation des règles 8.02(a)(2) à 8.02(a)(6).


FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL

Règles Officielles du Baseball (2013)

Cependant si le lanceur persiste à enfreindre l’une ou l’autre de ces règles, alors les pénalités seront appliquées.

Règle 8.02(a), Commentaire : Si, à quelque moment que ce soit, la balle touche le sac de résine, elle demeure en jeu. En cas de pluie ou de sol mouillé, l’arbitre peut demander au lanceur de placer le sac dans la poche arrière de son pantalon. Le lanceur peut utiliser le sac de résine pour frotter sa ou ses mains nues. Ni le lanceur ni tout autre joueur ne peut saupoudrer la balle de résine. De même, ni le lanceur ni tout autre joueur ne peut enduire son gant de résine ou saupoudrer une partie quelconque de son uniforme avec de la résine.

  1. Avoir sur lui ou en sa possession, une substance étrangère quelconque. Pour toute infraction à cette règle (b), le lanceur est immédiatement expulsé du match et convoqué, par l’arbitre en chef, devant la Commission Fédérale de Discipline.
  1. Retarder volontairement la rencontre en envoyant la balle en direction des joueurs autres que le receveur quand le batteur est en position, sauf si c’est pour essayer de retirer un coureur.

PENALITE : Si, après avertissement de l’arbitre, ladite action commise pour retarder la rencontre est répétée, le lanceur est exclu du jeu.

  1. Lancer intentionnellement sur un batteur.

Si, selon l’arbitre, une telle infraction est commise il peut, soit :

  1. Expulser le lanceur, ou le manager et le lanceur, de la rencontre, soit
  1. Avertir le lanceur et les managers des deux équipes qu’un autre lancer similaire sera suivi de l’expulsion immédiate de ce lanceur (ou de tout lanceur lui succédant auteur d’un tel lancer) et du manager.

Si, selon l’arbitre, des circonstances particulières l’exigent, les deux équipes peuvent être averties avant la rencontre où à n’importe quel moment de celle-ci.

Règle 8.02(d), Commentaire : Aucun membre de l’équipe dont le lanceur a été averti, au titre de la règle 8.02(d), ne doit entrer sur le terrain de jeu pour discuter ou contester cet avertissement. Si un manager, un coach ou un joueur quitte le banc des joueurs ou sa position pour venir contester un avertissement, il sera averti qu’il doit s’arrêter. S’il persiste, il sera éjecté.

Lancer à la tête d’un batteur est non seulement antisportif mais extrêmement dangereux. Cela devrait, et c’est le cas, être condamné par tout le monde. Les arbitres ne doivent pas hésiter à appliquer cette règle.

8.03

Quand un lanceur prend position, au début de chaque manche ou quand il remplace un autre lanceur, il peut effectuer jusqu’à 8 lancers d’échauffement vers son receveur, le jeu étant arrêté pour cela. La Fédération peut elle-même limiter le nombre de lancers d’échauffement à un nombre inférieur à 8. Lesdits lancers d’échauffement ne doivent pas prendre plus d’une minute de temps. Si une urgence amène le lanceur à entrer en jeu sans qu’il n’ait eu l’opportunité de s’échauffer, l’arbitre en chef doit lui accorder autant de lancers qu’il juge nécessaire.

8.04

Quand les bases sont inoccupées, le lanceur doit lancer la balle au batteur dans les 12 secondes après avoir reçu la balle. Chaque fois que le lanceur retarde la rencontre en commettant une infraction à cette règle, l’arbitre doit annoncer « Balle ».

Les 12 secondes commencent dès que le lanceur est en possession de la balle et que le batteur est dans le rectangle du batteur, prêt à frapper. Le décompte s’arrête dès que la balle a quitté la main du lanceur.


FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL

Règles Officielles du Baseball (2013)

Le but de cette règle est d’éviter tout délai inutile. L’arbitre doit insister auprès du receveur pour qu’il renvoie la balle sans délai au lanceur et que celui-ci prenne également position sans délai sur la plaque du lanceur. Tout délai volontaire de la part du lanceur devrait entraîner instantanément qu’il soit pénalisé par l’arbitre.

8.05

Alors qu’un ou plusieurs coureurs sont sur les bases, il y a balk quand :

  1. Le lanceur, alors qu’il touche la plaque du lanceur, accomplit un mouvement quelconque naturellement associé avec son lancer et qu’il n’effectue pas son lancer ;

Règle 8.05(a), Commentaire : Si un lanceur gaucher ou droitier dépasse, avec son pied libre, le plan délimité par la projection verticale du bord arrière de la plaque, il doit lancer vers le batteur, excepté s’il effectue une tentative de retrait en seconde base (pick off).

  1. Le lanceur, alors qu’il touche la plaque, simule un relais vers la première ou la troisième base et ne complète pas ce relais ;
  1. Le lanceur, alors qu’il touche sa plaque, ne fait pas un pas directement en direction d’une base avant de relayer vers celle-ci ;

Règle 8.05(c), Commentaire : Il est obligatoire, pour le lanceur, en contact avec la plaque, de faire un pas en direction de la base avant de relayer vers celle-ci. Si un lanceur tourne ou fait pivoter son pied libre sans réellement faire un pas, ou s’il tourne son corps et relaie avant de faire un pas, c’est un balk.

Un lanceur doit faire un pas en direction de la base avant de relayer vers celle-ci et il est obligé de relayer (excepté vers la deuxième base) parce qu’il a effectué ce pas.

C’est un balk si, avec des coureurs en première et troisième base, le lanceur fait un pas vers la troisième base et feinte le relais vers celle-ci pour obliger le coureur en troisième base à revenir vers elle puis, voyant le coureur de première base se diriger vers la seconde base, se retourne, fait un pas en direction de la première base et relaye vers celle-ci.

Il est régulier pour un lanceur de feinter un relais vers la deuxième base.

  1. Le lanceur, alors qu’il touche la plaque du lanceur, relaie ou simule un relais vers une base inoccupée, sauf si c’est pour y effectuer un jeu ;
  1. Le lanceur effectue un lancer irrégulier ;

Règle 8.05(e), Commentaire : un lancer rapide est un lancer irrégulier. Les arbitres doivent considérer un lancer comme un lancer rapide lorsqu’il est effectué avant que le batteur ne soit raisonnablement en place dans le rectangle du batteur. Avec des coureurs sur bases, la pénalité est un balk ; sans coureur c’est une balle. Les lancers rapides sont dangereux et doivent être prohibés.

  1. Le lanceur lance la balle en direction du batteur alors qu’il ne fait pas face au batteur ;
  1. Le lanceur effectue un mouvement quelconque naturellement associé avec son lancer alors qu’il ne touche pas la plaque du lanceur ;
  1. Le lanceur retarde inutilement le déroulement de la rencontre ;

Règle 8.05(h), Commentaire : La règle 8.05(h) ne s’applique pas lorsqu’un avertissement est donné conformément à la règle 8.02(c) (laquelle interdit de retarder volontairement la partie en lançant à des joueurs autres que le receveur sauf pour tenter de retirer un coureur). Si un lanceur est expulsé, en vertu de la règle 8.02(c), pour avoir continué à retarder le déroulement de la partie, la pénalité de la règle 8.05(h) doit aussi être appliquée.


FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL

Règles Officielles du Baseball (2013)

La règle 8.04 (qui détermine un temps limite pour effectuer un lancer sans coureur sur les bases) s’applique seulement lorsqu’il n’y a pas de coureurs sur les bases.

  1. Le lanceur, sans être en possession de la balle, se tient sur la plaque de lanceur ou l’enjambe, ou encore, ne touchant pas la plaque, simule un lancer ;
  1. Le lanceur, après avoir pris une position régulière de lancer, enlève une main de la balle autrement que pour véritablement lancer vers la plaque de but ou pour relayer vers une base ;
  1. La balle glisse ou tombe accidentellement ou volontairement de la main ou du gant du lanceur alors qu’il est en contact avec la plaque du lanceur ;
  1. Le lanceur, alors qu’il donne une base sur balles intentionnelle, lance quand le receveur n’est pas dans le rectangle du receveur ;
  1. Le lanceur lance, à partir de la position avec arrêt (SET), sans parvenir à un arrêt complet.

PENALITE : le jeu est arrêté, et chaque coureur avance d’une base sans pouvoir être retiré à moins que le batteur n’atteigne la première base sur un coup sûr, une erreur, une base sur balles, parce qu’il est touché par la balle ou de toute autre manière, et que tous les autres coureurs avancent au moins d’une base, auquel cas le jeu continue sans que l’on ne tienne compte du balk.

INTERPRETATION APPROUVEE : Lorsque le lanceur commet un balk et effectue un lancer fou vers la plaque de but ou un relais hors cible vers une base, la balle ne quittant pas la surface de jeu, le ou les coureurs peuvent avancer au-delà de la base à laquelle il ou ils avaient droit, mais ils le font à leurs propres risques.

INTERPRETATION APPROUVEE : Un coureur qui manque la première base vers laquelle il progresse et qui est ainsi retiré sur appel est considéré comme ayant avancé d’une base pour l’application de cette règle.

Règle 8.05, Commentaire : Les arbitres doivent garder à l’esprit que le but de la règle des balks a pour objet d’empêcher le lanceur de leurrer les coureurs. S’il y a un doute dans l’esprit de l’arbitre, l’intention du lanceur doit le guider.

Cependant, certains cas spécifiques méritent une attention particulière :

  1. (a)Le fait pour un lanceur d’enjamber sa plaque sans être en possession de la balle doit être interprété comme une volonté de leurrer le coureur et être sanctionné par un balk.

 

  1. (b)Avec un coureur en première base, le lanceur peut faire un tour complet sans hésitation vers la première base, et relayer en deuxième base. Ce geste ne doit pas être interprété comme un relais vers une base inoccupée.

8.06

La Fédération a adopté le règlement suivant concernant les visites du manager ou des coachs au lanceur :

  1. Ce règlement limite le nombre de visites que le manager ou les coachs peuvent effectuer à un même lanceur dans la même manche ;
  1. Une deuxième visite au même lanceur au cours d’une même manche entraîne le retrait automatique, de la rencontre, dudit lanceur ;
  1. Le manager ou le coach ne sont pas autorisés à faire une deuxième visite au monticule alors que le même batteur est à la batte ;


FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL

Règles Officielles du Baseball (2013)

  1. Cependant si ce batteur est remplacé par un batteur d’urgence, le manager ou le coach peut se rendre à nouveau au monticule pour une deuxième visite, le lanceur devra toutefois être remplacé et retiré de la rencontre.

Un manager ou un coach est considéré comme ayant terminé sa visite au monticule lorsqu’il quitte le cercle des 5,48 mètres qui entoure la plaque du lanceur.

Règle 8.06, Commentaire : Si le manager ou un coach va parler au receveur ou à un joueur de champ intérieur et que ces derniers vont vers le monticule pour dialoguer, ou bien que le lanceur va les rencontrer à leur position avant qu’un lancer ou tout autre jeu ne soit effectué, ceci doit être considéré comme une visite au monticule.

Toute manière de contourner le règlement en se servant du receveur ou d’un joueur de champ intérieur doit être considérée comme une visite au monticule.

Si le coach se rend au monticule pour effectuer un changement de lanceur et que le manager se rend à son tour sur le monticule pour parler au nouveau lanceur, cela sera considéré comme une visite à l’égard de ce nouveau lanceur dans cette manche.

Dans le cas où le manager ayant effectué une première visite en fait une deuxième avec le même lanceur et le même batteur alors qu’il a été averti par l’arbitre qu’il ne pouvait en effectuer une deuxième, le manager doit être expulsé de la rencontre et le lanceur doit continuer de lancer au batteur jusqu’à ce que celui-ci soit retiré ou ait atteint une base. Après que le batteur soit retiré ou qu’il devienne coureur, le lanceur doit alors être retiré de la rencontre. Le manager doit être averti que son lanceur sera retiré de la rencontre après que le batteur soit retiré ou qu’il ne devienne coureur, afin de pouvoir échauffer un lanceur remplaçant.

Le lanceur remplaçant se verra accorder 8 lancers d’échauffement à moins que l’arbitre, en fonction de circonstances qu’il juge particulières, ne lui en accorde d’avantage.

français
anglais
 
Abr.  Signification Abr.  Signification
M  Matchs G  Games
V  Victoires W  Wins
D  Défaites L  Loss
%VIC  % de victoires WIN%  Winning %
DEFENSE / FIELDING
RE  Retraits PO  Putouts
A  Assistances A  Assists
E  Erreurs E  Errors
DJ  Double Jeux DP  Double Plays
MD  Moyenne Défensive FP  Fielding %
ATTAQUE / BATTING
PB  Présences au bâton PA  Plate appearances
POB  Prés. Officielles au Bâton AB  At Bats
P  Points marqués R  Runs
CS  Coups sûrs H  Hits
CC  Coups de circuit HR  Home Runs
PP  Points Produits RBI  Runs Batted In
SA  Coups de sacrifice SH  Sacrifice Hits
BB  Buts sur balles BB  Base on Balls
APL  Atteint par un lancer
HP  Hit by Pitch
BV  Bases Volées SB  Stolen Bases
RV  Retiré sur tentative de Vol
CS  Caught Stealing
 RAB  Retraits au Bâton SO  Strike Outs (K)
 MAB  Moyenne au Bâton AVG  Batting average
 MPB  Moy. Présences Buts OBP  On-Base %
PUI  Moy. de Puissance
SLG
 Slugging %
LANCERS / PITCHING
MC  Matchs commencés GS  Games Started
ML  Manches lancées IP  Innings Pitched
LF  Lancers Fous WP  Wild Pitch
FI  Feinte Irrégulière BK  Balks
MPM  Moy. de points mérités ERA  Earned Runs Aver.
Layouts
Colors